Les disciples confessent leurs péchés | Ministère Ligonier
Les disciples trébuchent
21 février, 2020
Les disciples font des disciples
28 février, 2020

Les disciples confessent leurs péchés

Note de l’éditeur : Ceci est le septième chapitre de la série « Discipulat », publiée par le Tabletalk Magazine. 

L’Apôtre Jean décrit dans 1 Jean 1.8-9 deux façons de voir nos péchés, et les conséquences de chacune d’entre elles. La première est le refus de reconnaître notre condition de pécheur (v. 8). La seconde est une attitude humble et honnête de reconnaissance de ce fait (v. 9). C’est sur cette dernière attitude que nous allons concentrer cet article.

Jean dit : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » (v. 9) « Confesser » signifie littéralement « dire la même chose », c’est-à-dire être d’accord avec ce que quelqu’un d’autre dit. Le contexte indique clairement que confesser nos péchés signifie être d’accord avec le diagnostic de Dieu à notre sujet, à savoir que nous sommes des pécheurs et que nous avons péché.

Le pardon que Dieu nous promet par la confession n’est pas un encouragement à continuer à pécher.

Bien que la doctrine catholique romaine enseigne la nécessité de se confesser à un prêtre pour obtenir l’absolution, le contexte de notre passage rend clair l’enseignement de Jean : nous devons d’abord confesser nos péchés à Dieu, car Lui seul peut nous pardonner et effacer notre faute. D’autres passages de l’Écriture nous enseignent qu’en certaines occasions, il est nécessaire de confesser notre faute à ceux qui ont été blessés par nos péchés, afin que la communion qui a été interrompue par notre erreur soit rétablie (Luc 15.21).

Ce que tous les vrais croyants expérimentent en confessant leurs péchés est que Dieu est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et pour nous purifier de toute iniquité (1 Jean 1.9). Le mot « fidèle » a à voir avec le fait d’être digne de confiance. La fidélité ou la fiabilité est l’un des attributs de Dieu. Sa fidélité consiste à toujours accomplir ce qu’il promet. Dieu accomplira ses promesses de pardon faites à son peuple, promesses qui ont été scellées dans le sang de Jésus (voir 1.7), lorsque nous lui confessons humblement nos péchés. Ainsi, nous savons que la certitude du pardon n’est pas une question de sentir que nous avons été pardonnés, mais que Dieu est fidèle à ce qu’il a promis. Et Il ne peut pas échouer (2 Tm 2.13).

Jean ajoute que « Dieu est juste » pour nous pardonner nos péchés (1 Jean 1.9). La mort sacrificielle de Jésus est certainement à la base de cette déclaration. Dieu fera ce qui est juste : il nous pardonnera et nous purifiera de tout mal, car Jésus-Christ a déjà payé pour notre faute.

Jean mentionne deux choses que le Dieu fidèle et juste fera si nous confessons nos péchés : il nous pardonnera et nous purifiera de toute iniquité. Premièrement, Dieu est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés (v. 9). Pardonner en grec, lorsqu’il est utilisé en relation avec le péché, signifie « remettre » ou « annuler ». Deuxièmement, Dieu est fidèle et juste pour nous purifier de toute iniquité (v. 9 ; voir v. 7). Cette dernière phrase souligne un autre aspect du pardon de Dieu : il enlève les taches et les conséquences du péché dans notre vie.

Le pardon que Dieu nous promet par la confession n’est pas un encouragement à continuer à pécher. La manifestation du pardon et de la grâce de Dieu est destinée à une vie sans péché. Quiconque abuse de la confession comme moyen d’échapper au péché n’a certainement jamais vraiment été pardonné par Dieu et se trompe lui-même.

Cet article a été publié à l’origine dans le Tabletalk Magazine.
Augustus Nicodemus Lopes
Augustus Nicodemus Lopes
Le Dr Augustus Nicodemus Lopes a servi par le passé comme pasteur principal de « First Presbyterian Church » de Goiânia, au Brésil. Il est l'auteur de plusieurs livres, dont « The Supremacy and Sufficiency of Christ ».