Confessions et office ecclésiastique | Ministère Ligonier
Confessions et culte
1 septembre, 2022
Confessions et membriété ecclésiastique
8 septembre, 2022

Confessions et office ecclésiastique

Note de l’éditeur : Ceci est le cinquième chapitre de la série L’Église confessante.

Les standards doctrinaux sont d’une grande importance pour l’œuvre fidèle et fructueuse des officiers ecclésiastiques. De tels standards énoncent certains des enseignements les plus importants de l’Écriture sous une forme résumée et systématique, une forme qui a généralement été testée au fil du temps et qui s’est avérée fidèle à sa source. Lorsqu’ils sont adoptés volontairement par les officiers ecclésiastiques, ils constituent un lien d’union pour ceux qui sont réunis pour prendre soin de l’Église en tant que « colonne et appui de la vérité » (1 Ti 3.15).

En général, les Églises confessantes ont distingué la fonction du standard doctrinal à l’égard des membres de l’Église et à l’égard des officiers de l’Église. Les membres de l’Église, qui ont confessé l’essentiel de l’Évangile, peuvent très bien avoir une compréhension, et une adhésion, très différentes des standards doctrinaux de l’Église. L’objectif étant une adhésion mature à cette affirmation plus complète de la vérité, mais ce n’est pas une condition préalable, pour une vie de disciple. D’autre part, les officiers de l’Église sont tenus d’adopter les standards de l’Église comme les leurs, comme une affirmation exacte de certaines des grandes vérités qu’ils trouvent eux-mêmes dans la Parole de Dieu, et qui les guideront dans leur œuvre. De cette manière, la vérité est confiée « à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres » (2 Ti 2.2).

Ainsi, les standards doctrinaux sont importants dans la mesure où ils facilitent la formation doctrinale des candidats à l’office ecclésiastique. Ils fournissent un programme uniforme pour cette formation, et le but de cette préparation devrait être une adhésion cordiale à leur enseignement. La capacité d’expliquer cet enseignement aux membres et de montrer son fondement dans la Bible est également essentielle.

Les standards doctrinaux constituent un outil puissant dans l’appel à trancher les controverses.

Une fois la préparation assurée, les standards doctrinaux sont essentiels pour l’examen et l’approbation des officiers ecclésiastiques. Afin d’obtenir la qualification sur le plan doctrinal, tous les candidats doivent pouvoir montrer qu’ils ont une compréhension consciencieuse de l’enseignement de l’Église et qu’ils sont prêts à vivre et à exercer leur ministère en adhérant fidèlement à ces standards.

En outre, les standards doctrinaux sont d’une grande importance pour l’autorité et le gouvernement des officiers ecclésiastiques. En tant que pécheurs sauvés par la grâce, ces officiers n’ont aucune autorité intrinsèque. L’autorité qu’ils ont est morale et spirituelle. Cela revient à dire que leur autorité repose sur le fait qu’ils exposent fidèlement la vérité au peuple de Dieu et que, par l’action de l’Esprit, ceux qui sont sous leur soin adopteront et suivront cette vérité. C’est pourquoi le gouvernement des officiers ecclésiastiques ne peut faire appel à la force (comme c’est le cas pour les gouvernements civils). Leur gouvernement est plutôt « ministériel et déclaratif », exercé par le moyen de l’instruction, comme des administrateurs de la Parole de Dieu. Le gouvernement dans l’Église est toujours une question d’instruction dans la vérité, et les standards doctrinaux fournissent un résumé approuvé de cette vérité. Le Christ exerce son autorité et son gouvernement dans l’Église « par sa Parole et son Esprit, par le ministère des hommes ; il exerce ainsi médiatement sa propre autorité et fait respecter ses propres lois ».

Une dernière considération ici : les officiers ecclésiastiques ont la vocation non seulement d’être « capables d’exhorter selon la saine doctrine » mais aussi d’être prêts à « réfuter les contradicteurs » (Tite 1.9). L’avertissement lancé par Paul aux anciens d’Éphèse doit être pris en compte par les officiers ecclésiastiques de tous les temps : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. » (Actes 20.29-30). Les officiers ecclésiastiques sont donc, par leur office, appelés à « combattre pour la foi qui a été transmisse aux saints une fois pour toutes » (Jude 3). Ceci est d’autant plus important en raison du terrible mal qui accompagne les faux docteurs qui « introduiront secrètement des sectes pernicieuses » et la voie de la vérité est blasphémée (2 Pierre 2.1).

Les standards doctrinaux constituent un outil puissant dans l’appel à trancher les controverses. Il n’est pas nécessaire de recommencer depuis le début à chaque conflit portant sur un nouvel enseignement. La question est toujours : « Qu’enseignent les Écritures ? ». Or les standards doctrinaux exposent ce que l’Église a déjà déterminé que les Écritures enseignent. Elles fournissent un cadre et des repères fixes, sur lesquels on s’est déjà mis d’accord, qui doivent ensuite être appliqués au nouveau problème qui se pose. De cette manière, la pureté et la paix de l’Église peuvent être maintenues, car les officiers ecclésiastiques « gardent le dépôt » qui leur a été confié (1 Ti 6.20) et « prennent soin de l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang » (Ac 20.28).

Cet article a été publié à l’origine dans le Tabletalk Magazine.

David Coffin
David Coffin
Dr David F. Coffin Jr. est pasteur assistant pour l'instruction biblique et théologique à la New Hope Presbyterian Church à Fairfax.