Les disciples adorent Dieu | Ministère Ligonier
Les disciples gardent les commandements de Christ
14 février, 2020
Les disciples trébuchent
21 février, 2020

Les disciples adorent Dieu

Note de l’éditeur : Ceci est le cinquième chapitre de la série « Discipulat », publiée par le Tabletalk Magazine. 

Si je peux emprunter (et modifier légèrement) une tournure de phrase que j’ai déjà entendue, je dirais que le discipulat existe parce que l’adoration n’existe pas. La raison même pour laquelle Jésus a donné à son église le mandat de faire de toutes les nations des disciples est qu’il désire qu’un peuple de chaque tribu, langue et nation se réunisse dans une symphonie harmonieuse et ininterrompue de louange au Dieu trinitaire. Cela signifie que, tout en accomplissant fidèlement le mandat de disciple, nous devons nous efforcer d’attirer les gens vers les lieux de culte.

En écrivant à l’église de Philippes, l’apôtre Paul établit un lien entre la vie de disciple et le culte : « En effet, les vrais circoncis, c’est nous, qui rendons notre culte à Dieu par l’Esprit de Dieu, qui plaçons notre fierté en Jésus-Christ et qui ne mettons pas notre confiance dans notre condition. » (Ph 3.3) La raison pour laquelle Paul fait appel à la circoncision est à cause du contexte dans lequel il écrit. Comme elle a été donnée par Dieu, la circoncision était destinée à être un signe dans la chair qui marquait physiquement le peuple de Dieu, c’était un signe de l’alliance de Dieu. Ceux qui ont été circoncis selon la promesse d’Abraham étaient des disciples de Jéhovah. Ou, pour le dire autrement, la circoncision était une marque de discipulat dans l’Ancien Testament.

L’adoration est une réponse qui vient lorsque l’Esprit donne à nos cœurs une compréhension de la justice de Jésus pourvue dans l’évangile alors que nous louons sa grâce glorieuse.

À Philippes, cependant, certains enseignants étaient venus pour essayer d’établir leur propre justice. Ils insistaient sur ce que Paul appelait « la mutilation de la chair ». En faisant cela, ils passaient à côté du but de la circoncision en mettant leur confiance dans la chair et non en Jésus. Ceci est en contradiction absolue avec l’évangile de la grâce gratuite de Dieu. Quand nous comprenons mal l’évangile, tragiquement, nous comprenons inévitablement mal l’adoration. Autrement dit, en remplaçant Jésus par quelque chose ou quelqu’un d’autre, toute la louange, l’honneur et la gloire ne peuvent pas aller vers Lui. C’était le faux pas fatal de ces faux enseignants. La circoncision était destinée à pointer au-delà du signe physique, mais ils étaient trop myopes pour voir la vérité spirituelle et se glorifiaient dans un substitut de Christ. Paul n’a pas ménagé ses paroles lorsqu’il a terrassé cette mauvaise et vaine confiance dans la chair.

La vraie circoncision fait référence à ceux qui adorent par l’Esprit de Dieu et qui se glorifient en Jésus-Christ, et non pas à ceux qui sont circoncis dans la chair. Paul insiste sur cela parce que la vraie adoration n’est pas seulement superficielle. L’adoration est une réponse qui vient lorsque l’Esprit donne à nos cœurs une compréhension de la justice de Jésus pourvue dans l’évangile alors que nous louons sa grâce glorieuse. Ceci, selon l’Apôtre, caractérise une vie de disciple. Être disciple de Jésus, c’est renoncer à toute confiance en autre chose que Jésus, c’est se glorifier de sa personne et travailler avec la mélodie du cœur et de la langue.

Cet article a été publié à l’origine dans le Tabletalk Magazine.
Kyle Borg
Kyle Borg
Le pasteur Kyle Borg est le pasteur principal de « Winchester Reformed Presbyterian Church » à Winchester, Kans.