Un prophète comme Moïse | Série de Ligonier
Le sceptre de Juda
17 décembre, 2020
Le Fils de David
24 décembre, 2020

Un prophète comme Moïse

Note de l’éditeur : Ceci est le cinqième chapitre de la série Le Messie promis.

Avez-vous déjà rencontré quelqu’un de célèbre ? Dans notre culture obsédée par les célébrités, cela peut être une expérience passionnante, surtout si la célébrité vous parle. Après ce type de rencontre, les gens s’étonnent souvent qu’une célébrité ait daigné leur parler. À plus forte raison, l’une des choses les plus étonnantes de la foi chrétienne est la réalité que le Dieu éternel et saint du cosmos a choisi de condescendre à nous parler. Ne devrions-nous pas alors cultiver un désir plus profond de l’écouter ?

Tout au long de l’histoire rédemptrice, Dieu a parlé à son peuple de différentes manières. L’auteur de l’épître aux Hébreux fait cette remarque dans le premier verset de son épître : « Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes » (Hé 1.1). Bien que Dieu ait communiqué de diverses manières dans l’Ancien Testament, son moyen préféré était par l’intermédiaire de ses prophètes, et parmi ces prophètes de l’Ancien Testament, Moïse était le plus significatif. Moïse était le porte-parole et le médiateur choisi par Dieu pour orchestrer la délivrance de son peuple de l’esclavage en Égypte. L’importance de Moïse dans l’histoire de la rédemption ne peut être exagérée, et l’ombre de l’exode s’étend sur tout le corpus de l’Écriture Sainte. L’exode a été un événement rédempteur qui a symbolisé la future rédemption assurée par Jésus Christ. Cela signifie que le rôle principal de Moïse dans le processus de révélation était de préparer le terrain pour Jésus Christ, Celui qui le surpasse et l’éclipse.

Après l’exode d’Égypte, Moïse a parlé au peuple d’Israël et lui a dit qu’il devait attendre la venue d’un autre prophète qui, comme lui, rachèterait le peuple de Dieu de l’esclavage et de la captivité. Dans le Deutéronome 18.15, Moïse déclare : « L’Eternel, ton Dieu, fera surgir pour toi et du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi : c’est lui que vous devrez écouter. » Remarquez que Moïse ne révèle pas seulement la venue de ce futur prophète, mais qu’il ordonne également à Israël de l’écouter.

Plusieurs siècles plus tard, Moïse, en compagnie d’Élie, apparaîtra sur une montagne en présence de Jésus, Pierre, Jacques et Jean. Sur cette montagne, Jésus a été transfiguré et son visage « resplendit comme le soleil » et ses « vêtements devinrent blancs comme la lumière » (Mt 17.2). Puis, Dieu le Père a parlé de la nuée en déclarant : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute mon approbation : écoutez-le ! » (v. 5, mis en italique) Avec ces mots, qui font écho à ceux de Moïse, Dieu a déclaré sans équivoque que la prophétie de Deutéronome 18.15 s’était accomplie dans la venue de Jésus Christ.

L’apôtre Pierre, l’un des témoins de la transfiguration, a également confirmé que Jésus avait accompli la prophétie de Moïse de Deutéronome 18.15. Le jour de la Pentecôte, dans sa célèbre prédication animée par l’Esprit, Pierre a déclaré :

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois. Moïse a dit : “Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi ; vous l’écouterez dans tout ce qu’il vous dira, et quiconque n’écoutera pas ce prophète sera exterminé du milieu du peuple.” (Actes 3.19-23)

Jésus est le prophète comme Moïse. Jésus est l’accomplissement de la promesse de Deutéronome 18.15.

Bien que Jésus soit comme Moïse à bien des égards, il est aussi plus grand que Moïse (Hé 3.1-6). Jésus a conduit son peuple à un exode plus important, non pas de l’esclavage physique en Égypte, mais plutôt de l’esclavage éternel au péché et à la mort. Le récit de Luc sur la transfiguration note que Moïse et Élie parlaient avec le Jésus transfiguré, et la substance de leur conversation était centrée sur le « départ » de Jésus (Lc 9.31). Le mot traduit par « départ » dans ce verset est exodos, le mot grec pour « exode ». Jésus a conduit l’exode de son peuple, mais ce n’était pas par les eaux de la mer Rouge ; c’était par l’horreur de la croix et l’expérience de la colère divine qu’il a éprouvée pour nous. C’est pourquoi Hébreux 8.6 déclare que Jésus est le médiateur d’une nouvelle et meilleure alliance. Il est la Parole finale et définitive de Dieu pour son peuple : « Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. » (1.2)

Quelqu’un de très spécial nous a parlé lors de la venue de Jésus Christ, et nous ferions donc bien de suivre l’ordre de Moïse et de l’écouter – d’écouter Jésus. « En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ » (Jn 1.17).

Cet article a été publié à l’origine dans le Tabletalk Magazine.

Anthony T. Selvaggio
Anthony T. Selvaggio
Le pasteur Anthony T. Selvaggio est le pasteur principal de Rochester Christian Reformed Church à Rochester, N.Y. Il est l'auteur ou l'éditeur de plusieurs livres, dont « From Bondage to Liberty : The Gospel according to Moses » et « Meet Martin Luther : A Sketch of the Reformer's Life ».