Aimer nos communautés | Ministère Ligonier
Aimer l’Église
7 août, 2020
Aimer les mal-aimés
14 août, 2020

Aimer nos communautés

Note de l’éditeur : Ceci est le cinquième chapitre de la série « Aimer son prochain»publiée par le Tabletalk Magazine. 

Les sans-abri, les résidents des maisons de retraite et les détenus ne sont que quelques-uns des voisins nécessiteux de la Tenth Presbyterian Church dans le centre-ville de Philadelphie. Depuis près de trente ans, les membres de la Tenth Presbyterian Church se sont associés, ont établi des relations et ont offert de l’espoir à ces personnes et à d’autres qui résident à proximité. Mais nos plus grandes actions sont des ministères d’hospitalité pour les sans-abri qui vivent dans et autour du quartier de Tenth.

Parce que nous servons les sans-abri, beaucoup de gens appellent et demandent s’ils peuvent nous aider à servir notre « soupe populaire ». Je dois expliquer que nous ne sommes pas une soupe populaire, mais un ministère chrétien d’espérance et d’hospitalité. Le dîner communautaire mensuel est une alternative à la soupe populaire impersonnelle. Il s’agit d’un banquet qui réunit jusqu’à 120 de nos voisins pauvres et sans abri. Le ministère consiste à ce que nos invités adorent puis dînent avec les membres de l’église dont le ministère est de s’asseoir, de manger et de parler – une hospitalité pratique, encourageant la conversation et accueillant nos invités.

Les dîners encouragent une évangélisation se déroulant dans le contexte d’une amitié. Le personnel bénévole qui travaille ou réside près de la Tenth a des contacts fréquents avec les invités de ses dîners qui fréquentent les parcs et les rues avoisinantes. Grâce aux présentations faites lors des dîners, les relations avec nos invités se poursuivent, tout comme le ministère et les amitiés.

Nous rendons Christ réel, rendons notre église plus crédible auprès de nos voisins et avons un impact sur la vie des gens à l’intérieur et à l’extérieur de la Tenth.

Les dîners offrent toutes sortes d’occasions de servir. Les familles avec enfants installent des tables et des chaises et sortent la vaisselle. La nourriture et les boissons sont servies comme dans un restaurant par des groupes de jeunes locaux, ce qui permet aux adolescents d’interagir avec ceux qu’ils servent. Nos invités sentent que quelque chose est différent dans notre église et dans ce ministère, et ils reviennent encore et encore.

Si les dîners sont le premier point de contact, deux études bibliques hebdomadaires apportent une aide à plus long terme. Le personnel bénévole des études cherche à reconstruire la vie de nos voisins par le biais de relations chrétiennes à long terme, d’orientations vers des programmes de désintoxication centrés sur Christ et de restructuration des vies par le biais de la formation de disciples chrétiens.

Prenons l’exemple de Jimmy et Wilma. Jimmy a consommé de la drogue pendant trente-cinq ans. Il a demandé notre aide, mais a intégré indépendamment des programmes de réhabilitation laïques les uns après les autres. Son habitude était de rester un mois ou deux, de partir et de retomber dans sa dépendance. Il avait besoin d’aide, mais il voulait rester au contrôle de sa vie. Deux incidents ont montré à quel point sa vie était vraiment hors de contrôle. Un hiver, il a failli perdre ses orteils à cause de gelures en dormant dans sa voiture. Puis, il a frôlé la mort dans une maison de crack lorsqu’un autre toxicomane l’a poignardé à la poitrine. Ces épisodes l’ont amené à prendre conscience de sa véritable condition. Il était en difficulté. Il a fini par se rendre à la vérité et est revenu nous demander de l’aide. Son esprit repentant nous a encouragés à faire tout ce qui était en notre pouvoir pour l’aider. Jimmy est entré dans un programme de rétablissement à long terme centré sur Christ, il en est arrivé à avoir une foi salvatrice en Jésus-Christ et s’est réconcilié avec sa famille. Il a quitté l’État pour être proche d’eux et est devenu membre d’une bonne église qui croit en la Bible.

Wilma a bénéficié de son appartenance à notre ministère. Elle avait fait de la prison pour meurtre. Après avoir purgé sa peine, elle est devenue sans-abri et toxicomane dans les rues de Philadelphie. Elle assistait régulièrement à notre étude biblique, mais ne voulait se nourrir que de notre nourriture physique, pas de notre nourriture spirituelle. Elle a refusé toute aide pour faire face à son addiction et à son mode de vie. Sept ans plus tard, elle a été arrêtée pour vol et a été incarcérée une nouvelle fois. Cette fois-ci, elle a reconnu qu’elle était brisée et nous a demandé de l’aide. Propre et sobre, elle avait spirituellement faim, demandait une Bible et s’en nourrissait, et Dieu a transformé sa vie pour l’éternité. Nous avons correspondu et parlé pendant son incarcération. Des années plus tard, lorsqu’elle a été libérée sur parole, elle est retournée à Philadelphie et est devenue membre d’une église ayant un bon enseignement biblique.

La force de ce ministère réside dans le fait que les personnes qui sortent d’un mode de vie de dépendance sont rachetées et deviennent des disciples. Beaucoup deviennent membres de la Tenth et d’autres églises. Une fois de plus, le ministère démontre la puissance transformatrice de Jésus-Christ pour « libérer les captifs » de leur dépendance à la drogue et a une influence rédemptrice sur les familles et les quartiers. Nous rendons Christ réel, rendons notre église plus crédible auprès de nos voisins et avons un impact sur la vie des gens à l’intérieur et à l’extérieur de la Tenth.

« Mieux vaut un plat de légumes là où règne l’amour qu’un bœuf engraissé dans la maison de la haine. » C’est ce que dit Proverbes 15.17 à propos de l’hospitalité. Lors des dîners communautaires de Tenth, nous fournissons un repas et de l’amour à nos invités sans-abri. Notre hospitalité offre un dîner élaboré et un engagement à fournir un accueil chaleureux, une relation et la bonne nouvelle de Jésus-Christ à tous ceux qui viennent.

Cet article a été publié à l’origine dans le Tabletalk Magazine.
David S. Apple
David S. Apple
Le Dr David S. Apple est directeur des ministères caritatifs à la Tenth Presbyterian Church de Philadelphie, où il travaille depuis 1988. Il est l'auteur de Not a Soup Kitchen et de Neighborology : Practicing Compassion as a Way of Life.