Qu’est ce que le fête de la Réforme ? | Ministère Ligonier
Détester sa famille
19 octobre, 2019
Manger ma chair, boire mon sang
5 novembre, 2019

Qu’est ce que le fête de la Réforme ?

Un évènement unique en un jour unique a changé le monde. C’était le 31 octobre 1517. Le frère Martin, un moine et un intellectuel, a lutté pendant des années avec son Église, l’Église de Rome. Il a été grandement troublé par une vente d’indulgences sans précédent. Cette histoire a tous les ingrédient d’un blockbuster holywoodien. Rencontrons les acteurs.

D’abord, il y a le jeune évêque –trop jeune selon les lois de l’Église – Albert de Mainz. Non seulement il est évêque sur deux évêchés, mais il désirait en plus l’archevêché de Mainz. Cela aussi était contraire aux lois de l’Église. Alors Albert a fait appel au pape de Rome, Léon X. Originaire de la famille des Médicis, Léon X autorisait avidement ses désirs à dépasser ses ressources financières. Ici apparaissent les artistes et les sculpteurs Raphaël et Michel-Ange.

Quand Albert de Mainz fait appel à une dispensation papale, Léon X était prêt à conclure le marché. Albert, avec la bénédiction du pape, vendra des indulgences pour les péchés passés, présents et futurs. Tout cela rendit malade le moine Martin Luther. Pouvons-nous ainsi acheter notre accès au ciel ? disait Luther.

Mais pourquoi le 31 octobre ? Le 1er Novembre tenait une certaine place dans le calendrier de l’église en tant que jour de la Toussaint. Le 1er Novembre 1517, une grande exposition de reliques nouvelles acquises aurait lieu à Wittemberg, la ville de Luther. Les pélerins viendraient de partout, se prosterneraient devant la relique, et s’enlèveraient des centaines voire des milliers d’année de purgatoire. L’âme de Luther en était encore plus contrariée. Rien de tout cela n’était juste.

Les 95 thèses déclenchèrent plus qu’un débat. Les 95 thèses révélèrent aussi que l’Église était bien au-delà d’une simple réhabilitation.

Martin Luther, un intellectuel, prit sa plume, la trempa dans l’encre, et écrivit ses 95 thèses le 31 octobre 1517. Il voulait qu’elles déclenchent un débat, pour éveiller la conscience de certains de ses frères dans l’Église. Les 95 thèses déclenchèrent plus qu’un débat. Les 95 thèses révélèrent aussi que l’Église était bien au-delà d’une simple réhabilitation. Elle avait besoin d’une réforme. L’Église, et le monde ne seront plus jamais les mêmes.

L’une des 95 thèses de Luther dit simplement : « Le vrai trésor de l’Église est l’Évangile de Jésus-Christ ». Rien que cela est le sens de la fête de la Réforme. L’Église avait perdu de vue l’Evangile parce qu’elle avait depuis longtemps ajouté à la parole de Dieu couche sur couche de tradition. La tradition amène toujours des systèmes d’œuvres, des façons de mériter votre réconciliation avec Dieu. C’était vrai des pharisiens, et c’était vrai du Catholicisme Romain Médiéval. Christ n’a-t-il pas dit : « Mon joug est facile à porter et mon fardeau léger » ? La fête de la Réforme célèbre la beauté joyeuse de l’évangile libérateur de Jésus Christ.

Qu’est ce que la fête de la Réforme ? C’est le jour où la lumière de l’Évangile a brillé depuis les ténèbres. C’est le jour où a commencé la réforme protestante. C’est le jour qui mena Martin Luther, Jean Calvin, John Knox et bien d’autres réformateurs à ramener l’Église à nouveau vers la Parole de Dieu comme seule autorité pour la foi et la vie chrétienne et à ramener l’Église vers les doctrines glorieuses de la justification par la grâce au moyen de la foi seul en Christ seul. Elle alluma le brasier des efforts missionnaires, elle amena  à l’écriture de louanges et de chants pour les assemblées, et elle amena à la centralité du sermon et du prêche pour le peuple de Dieu. C’est la célébration d’une transformation théologique, ecclésiastique et culturelle.

Voilà pourquoi nous célébrons la fête de la Réforme. Ce jour nous rappelle d’être reconnaissant pour notre passé et envers le Moine devenu Réformateur. Et plus encore : ce jour nous rappelle notre devoir, notre obligation de garder la lumière de l’Évangile au centre de tout ce que nous faisons.


Cet article a été publié à l’origine sur le blog de Ligonier Ministries.

Stephen Nichols
Stephen Nichols
Stephen J. Nichols est président du Reformation Bible College ainsi que directeur académique et membre du collège d’enseignants de Ligonier. Il est l’animateur des podcasts «5 Minutes in Church History» et «Open Book». Il est l'auteur de nombreux livres, dont «For Us and for Our Salvation», «Peace», «A Time for Confidence», «5 Minutes in Church History», et des volumes de la série «Guided Tour» sur Jonathan Edwards, Martin Luther et J. Gresham Machen. Il est coéditeur de «The Legacy of Luther» et de la série «Theologians on the Christian Life» de Crossway. Il est actif sur Twitter sous le pseudo @DrSteveNichols.