Serviteurs fidèles | Ministère Ligonier
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice
16 septembre, 2021

Serviteurs fidèles

Note de l’éditeur : Ceci est le premier chapitre de la série Le leadership

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de l’histoire moderne. Cette ère est marquée par un vide béant en matière de leadership, mais aussi par une antipathie envers la notion même de leadership. Qui plus est, il existe une tendance croissante à célébrer les leaders autoproclamés qui ont fait preuve d’un manque d’intégrité et à ignorer et déshonorer les leaders fidèles et âgés dont l’intégrité a été prouvée au cours des décennies. Les leaders qui font preuve de courage et de conviction sont méprisés et ceux qui font des compromis et des concessions sont idolâtrés. Nous vivons maintenant dans un monde qui applaudit les Chamberlain et se moque des Churchill. Si cela n’était vrai que dans le monde, ce serait peut-être plus supportable, mais malheureusement, c’est aussi vrai dans l’Église et dans les foyers.

Certains chrétiens sont même allés jusqu’à insinuer que le leadership n’est pas une catégorie biblique, suggérant que la servitude devrait remplacer la notion de leadership. Cependant, une telle proposition crée non seulement un faux dilemme, mais sape l’Écriture, qui nous enseigne que le rôle de leader est désigné par Dieu. Les dirigeants doivent diriger avec diligence, et ceux qui sont sous leurs ordres doivent leur obéir, se soumettre à eux et les imiter (Ro 12.8 ; 1 Co 12.28 ; Héb 13.7-24). Bien que nous ayons tous été témoins d’un mauvais leadership et que nous ayons parfois fait l’expérience d’un abus de pouvoir de la part d’un leader, nous devons néanmoins reconnaître que Dieu a nommé des leaders dans le monde, le gouvernement, le lieu de travail, l’école, l’Église et le foyer. En tant que chrétiens, nous ne pouvons pas nous permettre de tomber dans le piège du cynisme qui remet en question toute autorité et nous laisse nous vautrer dans la fange de notre propre autorité autoproclamée. Nous sommes tous sous l’autorité, et nous avons tous des dirigeants à qui nous devons rendre des comptes, tout comme tous les dirigeants sont sous l’autorité de Dieu et doivent en fin de compte lui rendre des comptes.

Le leadership et la servitude ne sont pas mutuellement exclusifs. Les dirigeants sont d’abord et avant tout des serviteurs de Dieu qui servent en dirigeant. La qualité la plus essentielle du leadership est l’humilité, et l’humilité authentique se manifeste par le courage, la compassion et la conviction. Un dirigeant fidèle est un dirigeant humble qui dirige avant tout par amour, et non par peur. Un leader fidèle ne se soucie pas d’être apprécié de tous. Un leader fidèle sait comment déléguer, fait confiance à ses délégués et ne se préoccupe pas de savoir à qui revient le mérite. Un leader fidèle connaît ses défauts et ses péchés et mène une vie de repentance et de pardon. En fin de compte, un dirigeant fidèle est un fidèle disciple de Jésus Christ, qui nous a dirigés en nous servant avec humilité, sacrifice et joie.

Cet article a été publié à l’origine dans le Tabletalk Magazine.

Burk Parsons
Burk Parsons
Dr. Burk Parsons (@BurkParsons) est l’éditeur de Tabletalk Magazine, pasteur principal de Saint Andrew’s Chapel à Sanford, Floride, et membre du collège d’enseignants de Ligonier Ministries. Il est co-traducteur et co-éditeur de «Un petit livre sur la vie chrétienne» de Jean Calvin.